Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Les vers ronds

Ascarides

Parmi les vers ronds, les plus connus sont les ascarides (improprement appelés ascaris). Ce sont des vers de grande taille, mesurant jusqu’à 20 cm, qui vivent dans l’intestin grêle du chien. Ils sont très fréquents chez les jeunes animaux. Ils infestent massivement une grande majorité des chiots, pendant la gestation ou l’allaitement, avec des troubles digestifs et généraux parfois marqués.

Ces vers sont aussi un danger pour les jeunes enfants avec des lésions graves possibles dans les yeux ou le système nerveux. Ils se contaminent par ingestion des œufs du parasite, issus du pelage du chien ou du milieu extérieur (attention aux bacs à sable souvent contaminés).

Ankylostomes

Les ankylostomes sont des vers de petite taille (1 à 2 cm) qui, à l’âge adulte, vivent fixés à la paroi de l’intestin et s’y nourrissent de sang. Les animaux peuvent se contaminer par ingestion d’éléments souillés par des larves du parasite, lors de l’allaitement maternel (chiot) ou plus souvent, directement par passage des larves à travers la peau.

Trichures

Les trichures sont des vers de petite taille (3 à 5 cm), communs au chien et au renard. Ils vivent dans la partie terminale du tube digestif (gros intestin) et se nourrissent aussi de sang. C’est l’un des parasites les plus fréquents chez le chien, responsable de diarrhée, d’anémie et d’amaigrissement lorsque l’infestation est importante. Les animaux se contaminent par ingestion d’œufs du parasite, très résistants et disséminés dans le milieu extérieur.

Angiostrongylus vasorum

C’est un ver de petite taille (1,5 à 2,5 cm), parasite du chien et du renard. Se nourrissant de sang, il se développe, au stade adulte, dans le cœur et les vaisseaux sanguins proches du cœur, et provoque une maladie appelée angiostrongylose. Celle-ci est fréquente chez les chiens de chasse ou de troupeau. Bien connue dans le Sud-Ouest de la France, la maladie est en forte expansion en Europe. Elle semble particulièrement active en région Ile-de-France, dans les Alpes, avec une extension à l’Ouest, à l’Est et au pourtour du massif central. La contamination s’effectue par ingestion de limaces, escargots ou de grenouilles infestées. La maladie se manifeste souvent par des signes respiratoires et cardiaques, évoluant en général, si non traitée, vers une insuffisance respiratoire majeure et la mort de l’animal.

Filaires(Dirofilaria)

Ces parasites sont très longs (jusqu’à 30 cm) et très fins (1 mm). Comme Angiostrongylus, ils se localisent au stade adulte dans le cœur et les vaisseaux sanguins proches du cœur, et provoque une maladie grave : la dirofilariose cardio-pulmonaire ou « maladie des vers du cœur ». Cette maladie difficile à soigner et mortelle  est transmise par piqûre de moustiques. Elle est surtout présente dans certaines zones du Sud de la France et de l’Europe (Espagne, Portugal, Italie, Grèce…), en Afrique du Nord, ainsi que dans les DOM-TOM.

Autres articles de la rubrique