Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Comment bien choisir son chien - La Sante DE MON CHIEN

Comment bien choisir son chien

Les questions qu’il faut se poser avant d’adopter un chien ?

L’adoption d’un chien n’est pas une démarche que l’on entreprend à la légère : la décision d’accueillir un animal engage votre responsabilité affective, mais aussi financière.

Ai-je le temps ?

Un chien demande une certaine disponibilité de son propriétaire, au minimum pour le nourrir, le sortir pour ses besoins physiologiques et son exercice quotidien, mais aussi pour s’en occuper (éducation) et jouer avec lui, parfois enfin pour le soigner s’il est malade.

Votre emploi du temps est-il compatible avec la présence d’un chien ? Avez-vous des horaires réguliers qui vous laisseront assez de loisir pour bien vous en occuper, ou au contraire avez-vous un emploi du temps chaotique, avec de fréquents et lointains déplacements ? Dans ce dernier cas, une personne de votre foyer ou de votre entourage peut-elle prendre le relai en votre absence ?

Ai-je l’espace?

Un chien a avant tout besoin de voir des lieux différents, de sentir des odeurs variées et inhabituelles, de croiser des congénères, choses qu’il ne peut faire s’il n’est pas sorti plusieurs fois par jour dans des lieux de promenade multiples.

Même s’il dispose d’un grand jardin, un chien n’aura pas forcément son compte d’odeurs, de rencontres nouvelles ou de découvertes, et pourra s’ennuyer. Bien entendu, si vous ne disposez que d’un petit logement, et habitez en zone urbaine, privilégiez des races qui s’en satisferont, de petite taille, et plutôt placides.

Ai-je les moyens ?

Dans ce domaine également, mieux vaut savoir où l’on met les « pattes » !

À l’achat, tout dépendra si vous optez pour un chien pure race, avec papiers officiels (pedigree), pour un animal acheté à un particulier, ou pour un malheureux adopté dans un refuge (il vous en coûtera quand même une participation minimale, notamment si le chien est déjà identifié, vacciné et éventuellement stérilisé). Pour un chien de race commune, le coût pourra varier de 200 à 500 euros, une race à la mode pourra atteindre 700 à 900 euros, et s’il s’agit d’une race rare, jusqu’à 2000 euros !

Pour le nid douillet de votre chien, prévoir un panier (30 euros), pour les promenades une laisse et un collier (30 euros), des jouets, une gamelle et un bol pour la boisson.

Il faudra envisager le poste alimentaire : le budget peut être très variable, fonction de la taille de l’animal, de sa période de vie (besoins accrus en période de croissance, de gestation ou d’allaitement), et du type d’alimentation choisi (sèche, humide ou ménagère).

Prenons un chien d’une dizaine de kg, que l’on va nourrir avec des croquettes Premium : le poste alimentaire vous coûtera autour de 150 à 200 euros pour une année.

Les frais vétérinaires : votre chien a besoin d’au moins une visite annuelle chez le vétérinaire pour vaccinations (80 à 100 euros), vermifugation (7 euros tous les mois jusque 6 mois, puis 4 fois par an), lutte contre les parasites externes (puces, tiques) (environ 30 euros par trimestre, à renouveler), examens de routine, stérilisation (100 euros pour un mâle, 300 à 400 euros pour une femelle). Parfois aussi, il peut tomber malade, et même souffrir d’affections chroniques qui réclameront une surveillance à vie et un traitement long et coûteux. Dans ce cas, les assurances santé peuvent s’avérer intéressantes.

Enfin, selon la race de votre chien, un toilettage régulier sera peut-être indispensable.

Dog-sitting

Cette question doit aussi être envisagée avant l’achat du chien, car il n’est pas toujours possible d’emmener son animal partout ; certains hôtels, gîtes n’acceptent pas les animaux, les voyages à l’étranger avec un chien sont parfois compliqués (quarantaine, démarches longues et à prévoir bien en amont). Une solution de garde doit donc être réfléchie avant même l’adoption : famille, amis proches, garde chez des particuliers, en chenil etc…, pour lesquelles il vous coûtera en moyenne 10 euros par jour.

Autres articles de la rubrique