Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

La primo-vaccination de mon chiot

Lorsqu’on acquiert un chiot, il est obligatoirement âgé de plus de 8 semaines.

A cet âge, il peut recevoir les premières injections vaccinales qui lui permettront d’explorer son environnement sans risque.

La maladie de Carré, la parvovirose et l’hépatite de Rubarth sont des maladies mortelles vis-à-vis desquelles les chiots sont particulièrement vulnérables. Il est important que votre compagnon puisse être protégé dès que son système immunitaire le permet. Ainsi, il pourra être sorti afin d’être sociabiliseé au contact de ses congénères, sans souci.

Les protocoles de vaccination (ou calendrier vaccinal) comprennent le plus souvent deux ou trois doses de vaccins injectés par le vétérinaire à quelques semaines d’intervalle lors de leur primovaccination ( premières vaccinations de la vie de l’animal).

Pourquoi votre chien a-t-il besoin de plusieurs injections ?

Chez le très jeune animal, une immunité passive est acquise grâce à la prise du colostrum (premier lait de la chienne), et permet au chiot de se défendre contre les maladies. Cette immunité décline pendant les premières semaines de vie, mais persiste à un niveau suffisamment élevé pour gêner la prise vaccinale, c’est-à-dire l’acquisition d’une immunité efficace et durable. En fonction du contexte, et de l’âge lors des premières vaccinations (donc de l’âge souhaité pour un début de la protection) le nombre d’injections de primovaccination est donc généralement de 2 ou 3 et s’étale juqu’à l’âge de 12 à 16 semaines.

Cela permet, grâce à l’utilisation de vaccins adaptés, d’assurer une protection efficace contre les principales maladies infecteuses. On minimise ainsi la période critique pendant laquelle le jeune animal est mal protégé, même en présence d’une immunité maternelle persistante. Enfin, certains types de vaccins nécessitent 2 injections lorsqu’on les utilise pour la première fois, quel que soit l’âge de l’animal, afin de produire une immunité satisfaisante. Ceci est particulièrement vrai pour les vaccins dits inactivés.

Des protocoles précis vous seront proposés par votre vétérinaire. Ils varient en fonction de l’âge de votre chien et des risques auquel il est exposé. Il est possible de vacciner contre certaines maladies dès l’âge de 3 semaines, mais seulement si c’est nécessaire. Il n’est d’autre part jamais trop tard pour commencer à vacciner un chien adulte.

Autres articles de la rubrique