Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

L’alimentation

Quel type d’alimentation choisir pour mon chien ?

Vous souhaitez donner à votre chien l’alimentation la plus adaptée, apte à couvrir ses besoins et lui assurer une bonne santé, mais vous êtes un peu perdu parmi les conseils que vous recevez de votre entourage. Faisons le point des différents types de rations, de leurs avantages et inconvénients, afin que vous puissiez choisir ce qui convient le mieux à la fois à votre animal, et à votre mode de vie.

Tout d’abord, rappelons que le chien est un carnivore, et que par conséquent, sa ration doit en tenir compte. Pour nourrir votre animal, vous allez pouvoir choisir entre une alimentation toute prête, dite industrielle (sèche ou humide), et une alimentation ménagère, que vous préparerez vous-même en suivant les recommandations de votre vétérinaire.

Les petits plats « maison »

Vous avez du temps à consacrer à votre animal, vous souhaitez lui apporter des produits frais ? Vous pouvez donc lui préparer chaque jour sa ration, mais attention ! Pour que le repas soit parfaitement équilibré et corresponde aux besoins de votre chien, il est impératif de demander conseil à votre vétérinaire, afin de déterminer les quantités et les proportions d’aliments qui composeront le menu. Les éléments de base de la ration sont de la viande fraîche (pas trop grasse), des céréales, des légumes, auxquels on rajoute de l’huile, de la levure de bière et un complément minéral et vitaminique. Outre le coût un peu élevé, la ration ménagère demande un certain temps de préparation (pesée des différents ingrédients, cuisson), et se conserve mal (2 à 3 jours maximum au réfrigérateur). Par ailleurs, il vaut mieux la distribuer mixée (pour éviter le tri, et donc le déséquilibre) et tiédie, et retirer ce qui n’est pas consommé pour éviter les défauts de conservation.
Toute ration « à l’ancienne », composée d’un mélange de riz, de viandes grasses et de restes de table est à proscrire, à cause des carences qu’elle risque d’induire à moyen terme.

Les aliments « industriels »

Avec ce type d’alimentation, pas de calculs de proportions, ni de savants dosages : elle est simple à distribuer, et surtout équilibrée. Deux possibilités : l’alimentation humide (en boîte de conserve) ou l’alimentation sèche (croquettes).

Pâtée en boîte

Alimentation en croquettes

  •  Grande appétence
  • Mauvaise conservation (surtout l’été)
  • 70 à 80 % d’humidité, d’où nécessité d’en ingérer une plus grande quantité pour couvrir les besoins nutrionnels
  • Flatulences
  • Selles plus volumineuses et plus molles
  • Favorise l’apparition du tartre sur les dents
  • Plus coûteuse
  •  Appétence variable (selon les marques)
  • Excellente conservation
  • Moins de risque de diarrhée
  • Selles moins volumineuses, moins molles
  • Empêche la formation du tartre (action mécanique de la mastication)
  • Moins coûteuse

Les habitudes alimentaires se prenant très tôt et étant parfois difficiles à changer par la suite, il est important de faire le bon choix dès le début, et d’y habituer votre animal.
Les aliments industriels, qu’ils soient humides ou secs, se présentent sous deux niveaux de qualité : les aliments « standards » (que l’on trouve dans les grandes surfaces) et les aliments « premium » (que l’on trouve dans les circuits spécialisés des animaleries, jardineries, vétérinaires ou sites internet). Ces derniers sont complets, parfaitement équilibrés, et élaborés à partir de matières premières de haute qualité, donc hautement digestibles. De plus, il en existe pour quasiment toutes les tailles de chien et  tous les âges (croissance, gestation, activité importante, séniors, animaux ayant tendance à l’embonpoint etc.). En matière de coût, les aliments « premium » peuvent sembler plus chers au premier abord, mais la grande qualité de leurs composants les rend hautement digestibles, et il faut donc en donner moins. Un sac « premium » durera donc plus longtemps qu’un sac « standard » de même volume.

N’hésitez pas à vous faire conseiller par votre vétérinaire pour déterminer ce qui sied le mieux à votre chien !

Autres articles de la rubrique