Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Les intoxications

Par nature, les chiens sont souvent curieux, et beaucoup ont tendance à avaler tout ce qu’ils parviennent à se mettre sous la dent ! C’est la raison pour laquelle ils sont fréquemment victimes d’intoxications. Comme les substances et produits incriminés sont très nombreux, et qu’ils entraînent différents symptômes variables selon le toxique ingéré, il est important de toujours bien surveiller votre animal, et de mettre les produits dangereux hors de sa portée.

Si toutefois il échappe à votre surveillance, tout signe inhabituel parmi ceux répertoriés ci-dessous doit vous conduire à consulter IMMEDIATEMENT. La rapidité de l’intervention est primordiale et peut sauver la vie à votre compagnon.

Quels sont les signes qui peuvent faire penser à une intoxication ?

De nombreux signes ne sont pas univoques d’une intoxication, et peuvent être observés lors d’autres affections ; mais si votre chien présente un ou plusieurs des symptômes suivants, emmenez-le d’urgence chez votre vétérinaire !

Parmi les symptômes les plus fréquemment observés :

  • Abattement important ou au contraire, grande agitation
  • Tremblements et/ou convulsions
  • Paralysie et/ou raideur des membres
  • Salivation importante
  • Diarrhée et/ou vomissements
  • Difficultés respiratoires
  • Fièvre
  • Muqueuses pâles
  • Perte d’appétit
  • Coma

Que faire si votre chien a ingéré un produit toxique ?

  • Si vous savez de quel produit il s’agit, prenez le contenant lorsque vous vous rendez chez votre vétérinaire : en général, les informations sur la conduite à tenir en cas d’ingestion ou de contact sont précisées, ainsi qu’un numéro d’appel d’urgence. Les indications peuvent être précieuses pour orienter le vétérinaire sur l’antidote éventuel à administrer, ou sur le traitement à mettre en œuvre.
  • Si l’ingestion est toute récente (moins de 15 à 30 minutes), vous pouvez tenter de faire vomir votre animal, sauf si le toxique est un produit à base d’acide ou d’ammoniaque. Pour cela il est possible de lui faire avaler de l’eau oxygénée (5 ml directement dans la gueule, à répéter 15 minutes plus tard) ou un demi-verre d’eau tiède dans laquelle vous aurez dissous une cuillère à soupe de sel. En revanche, n’essayez pas de faire boire du lait à votre chien, cela pourrait accélérer l’absorption de substances liposolubles.
  • Si le produit toxique s’est répandu sur la peau de votre animal, veillez à le rincer abondamment pour qu’il n’en absorbe pas plus par léchage.
  • Toute autre intervention de votre part peut s’avérer néfaste, et mieux vaut courir en toute urgence chez votre vétérinaire, qui prendra les mesures de réanimation et de traitement qui s’imposent en fonction de la substance incriminée et de l’état de votre chien.

Comment prévenir les intoxications ?

De la même manière que vous ne laissez pas traîner de produits ménagers en présence d’un enfant, faites de même avec votre animal, surtout s’il est jeune. Idem pour les produits utilisés dans le jardin (pesticides, anti-nuisibles) ou dans le garage (carburant, antigel…).

Si vous trouvez des petits animaux morts (oiseaux, souris), il vaut mieux les mettre hors de portée de votre chien, au cas où ils auraient été eux-mêmes empoisonnés

À la maison, évitez de donner à votre animal des médicaments humains, certains sont très toxiques ; c’est le cas du paracétamol (Doliprane®), de l’aspirine, de l’ibuprofène, mais encore de bien d’autres molécules ; et rangez votre pharmacie sous clé !

Soyez vigilant également avec l’alcool dont certains chiens raffolent. Parfois aussi, nos compagnons peuvent tomber au cours d’une promenade sur du cannabis, qui provoque des troubles de l’équilibre, une dilatation des pupilles et de la léthargie.

Pensez aussi aux plantes vertes que certains chiens adorent mâchouiller quand ils s’ennuient, ou aux végétaux du jardin ou de la forêt (narcisse, digitale, laurier rose, certains champignons…) En cas de doute, coupez une feuille ou une branche que vous apporterez à votre vétérinaire.

Enfin (mais la liste n’est pas exhaustive !), sachez que le chocolat (noir notamment, plus riche en théobromine) est toxique pour le chien, à l’origine de signes digestifs et nerveux.

Conclusion

Vigilance et prévention sont les points essentiels concernant les intoxications chez le chien. Un maître averti en vaut deux ! Mais nos compagnons ont parfois une imagination débordante en ce qui concerne les objets/produits potentiellement ingérables, et tout signe suspect faisant penser à une intoxication probable de votre animal doit vous conduire de toute urgence chez votre vétérinaire.

Autres articles de la rubrique