Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Les oreilles

Quelques rappels anatomiques

Le conduit auditif du chien présente une forme coudée, avec une partie verticale qui fait un angle droit avec la partie horizontale. Cette dernière, qui mène au tympan, est donc plus difficile à nettoyer ; en contrepartie, en aucun cas vous ne pouvez blesser le tympan lors d’un simple nettoyage. La forme en « L » du conduit auditif du chien engendre l’accumulation de cérumen au fond de l’oreille, et une mauvaise aération, ce qui dans certains cas peut être à l’origine d’otites ou infections.

De plus, chez certaines races (cockers, bassets Hound…), les oreilles tombantes recouvrent en permanence le conduit et aggravent les problèmes de ventilation du conduit. Dans d’autres races (caniches, bichons, shih-tzus), des poils poussent dans le conduit auditif, ce qui nuit également à l’aération des oreilles.

Ces raisons expliquent pourquoi les soins des oreilles ne sont pas à négliger, et peuvent au contraire aider à prévenir les infections.

Comment entretenir les oreilles de votre chien ?

À terme, cette opération sera plus facile si vous y habituez votre compagnon dès son plus jeune âge !

Il vous faudra choisir une lotion spéciale de lavage auriculaire, permettant à la fois de dissoudre le cérumen sans agresser l’oreille. Munissez-vous de compresses ou de coton ; les cotons-tiges sont à éviter, vous risqueriez de perdre l’embout de coton au fond du conduit. Ils peuvent juste être utilisés pour nettoyer les circonvolutions du pavillon externe dans leurs moindres recoins !

Introduisez l’embout du flacon de nettoyant verticalement dans le conduit auditif, en tirant bien sur le pavillon (cela permet de déplier un peu le conduit), puis instillez le produit. Massez ensuite doucement la base de l’oreille afin de bien répartir le produit jusqu’au bout, et de décoller cérumen, poussières et saletés qui y stagnent. Puis, avec une compresse sur votre index (ou un morceau de coton), vous pouvez récupérer tout ce qui s’est décollé. Au besoin, si les oreilles sont bien sales, répétez plusieurs fois. Pensez aussi à nettoyer l’embout du flacon entre chaque oreille, afin de ne pas transmettre d’infection ou de parasites de l’une à l’autre.

Quels sont les signes qui doivent vous mettre « la puce à l’oreille » ?

Le cérumen normal est blanc ou jaunâtre. S’il est noir, il faut suspecter une gale auriculaire (otacariose). S’il est jaune et malodorant, votre chien a peut-être une otite ; de même si le nettoyage semble douloureux. Dans ce cas, n’hésitez pas à consulter : votre vétérinaire examinera les oreilles de votre chien, et prescrira un traitement adapté.

À quelle fréquence nettoyer les oreilles de votre chien ?

Régulièrement, en fonction de la conformation des oreilles :

  • Pour les chiens à oreilles tombantes: une fois par semaine l’été, tous les 15 jours l’hiver. Après une promenade, inspecter le bord des oreilles pour éliminer d’éventuels épillets. Pour les repas (ou pour aérer le conduit), il est possible d’attacher les oreilles entre elles sur le sommet de la tête, avec un sparadrap souple.
  • Pour les chiens à oreilles dressées, un nettoyage une à deux fois par mois sera suffisant.
  • Enfin, pour les chiens dont le conduit est envahi de poils (caniches, bichons), il est utile d’épiler l’entrée du conduit, à la pince, à la main, ou avec une petite tondeuse, pour maintenir une bonne aération et éviter la macération.

Autres articles de la rubrique