Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Les soins de la peau et du pelage

ou comment faire de votre chien un animal « bien dans sa peau »

La peau du chien est un organe à part entière. Elle est fine, sensible et son pH est différent du nôtre (plus alcalin) : c’est pourquoi des produits adaptés seront nécessaires à son entretien. Un shampooing doux pour nous ne l’est pas forcément pour les chiens !

Sous la peau se trouvent des glandes sébacées, qui sont situées à la base des poils, et sécrètent le sébum, une substance grasse qui remonte le long du poil, l’enrobe et le protège. Un lavage avec un produit trop « décapant » risque d’éliminer la protection naturelle de la fourrure et de la peau, et les rendre plus vulnérables aux agressions extérieures.

Enfin, les chiens se caractérisent par leur pelage : les poils naissent, grandissent, vieillissent et meurent. Ils tombent lorsqu’ils sont remplacés par de nouveaux poils. La chute simultanée d’une grande quantité de poils s’appelle la mue. À certaines périodes de l’année ont lieu les mues saisonnières (automne et printemps) ; la période dépend essentiellement de la température extérieure, mais aussi de la durée d’éclairement.

Il est possible de distinguer deux composants dans la fourrure du chien : tout d’abord les poils de surface, qui permettent de caractériser les races (poil long ou ras, fin ou dur, lisse ou frisé); leur couleur est soutenue, et si votre chien est en bonne santé, ces poils de couverture sont brillants. En dessous de ceux-ci se trouve le sous-poil (également appelé laine ou bourre), fin et laineux, très dense, qui assure une bonne isolation thermique (cela est particulièrement vrai pour les races provenant des régions froides). C’est souvent ce sous-poil qui à certains endroits forme de véritables nœuds impossibles à démêler…

Quels soins pour le pelage de votre chien ?

L’entretien régulier du pelage est un facteur indispensable de la santé et de la beauté de votre animal. Mais les soins vont varier selon le type de poils : petite revue des soins minimaux pour entretenir le bon état du pelage de votre chien :

Le brossage : ses avantages ne manquent pas. En période de mue, il permet d’éliminer le sous-poil mort, aère la peau et favorise la repousse. Le brossage régulier évite également la formation de nœuds et de boules de poils chez les chiens à poils longs, et permet aussi de diminuer la quantité de poils dans la maison ! En ce qui concerne les meilleures brosses ou étrilles, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire ou au toiletteur. Le brossage, s’il est pratiqué dès le plus jeune âge, peut devenir un beau moment de complicité et d’échange avec votre animal !

Le bain : également essentiel pour l’entretien du pelage. Répétons-le : pas de shampooing pour humain (même bébés) pour votre chien ! Procurez-vous un shampooing pour chiens, qui préservera le sébum, éventuellement agira contre d’éventuelles démangeaisons, et aura un effet démêlant.

À quelle fréquence ? Tout dépend de la race de votre animal :

  • Chiens à poils courts (boxer, fox terrier, teckel…) : deux à quatre fois par an.
  • Chiens à poils mi-longs (épagneul, setter, certains chiens de berger…) : tous les deux à trois mois.
  • Chiens à poils longs (yorkshire, shih-tzu, bichon, etc.) : une fois par mois, sachant que des bains trop fréquents risquent de fragiliser ou irriter la peau.

Le toiletteur : a priori uniquement pour certaines races de chiens, ou pour des chiens de concours. Le toiletteur, en plus du brossage et du bain, pourra épiler, tondre, couper et coiffer selon les standards habituels de la race.

L’alimentation : la beauté du pelage se travaille aussi « de l’intérieur » ! L’alimentation a un impact essentiel sur la beauté et la santé du pelage de votre chien. En cas de mauvaise alimentation, le poil peut être terne, sec, chuter en masse. C’est aussi le cas si votre animal héberge des parasites intestinaux, qui lui prennent ses vitamines et minéraux. Les protéines, les vitamines (A, vitamines du groupe B, surtout biotine), acides gras polyinsaturés sont des éléments importants de la santé du pelage. Parfois, des allergies alimentaires pourront entraîner la perte de poils, mais aussi des démangeaisons ou des plaques suintantes. Toute chute anormale de poils, surtout localisée, devra vous amener à consulter votre vétérinaire.

Vidéos (1)

Comment couper les griffes de mon chien ?

Autres articles de la rubrique