Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Les vers plats

Dipylidium caninum

C’est un ver plat, blanc, de très grande taille (jusqu’à 70-80 cm) qui vit dans l’intestin de l’animal. C’est un parasite extrêmement fréquent, commun au chien et au chat ; c’est le ver plat le plus couramment rencontré chez le chien. Les segments, ou anneaux, les plus postérieurs contiennent des capsules remplies d’œufs. Ils se détachent et sont éliminés à l’extérieur, en dehors ou avec les déjections de l’animal. Au sol, les larves de puces ingèrent ces capsules. Le chien peut ensuite se contaminer par ingestion d’une puce adulte hébergeant une larve de Dipylidium caninum lors du toilettage.

L’infestation par Dipylidium est habituellement asymptomatique mais parfois le chien présente des démangeaisons autour de la partie anale. Cela se manifeste par le « signe du traîneau », un frottement caractéristique du train arrière sur le sol. Ce parasite est également transmissible à l’Homme par ingestion accidentelle d’une puce contaminée, notamment lors du léchage du visage par son animal.

Echinocoques

Les échinocoques sont des vers de très petite taille (quelques millimètres), dont les formes adultes parasitent les renards ou les chiens, et plus rarement les chats. Ils sont beaucoup moins fréquents que Dipylidium, mais beaucoup plus dangereux pour l’Homme. Ils provoquent une maladie parasitaire majeure car c’est une zoonose (maladie transmise à l’Homme par l’animal) mortelle.

Le chien peut se contaminer en ingérant des larves contenues le plus souvent dans des foies de mouton ou de petits rongeurs sauvages (ex. campagnols). Parfois dangereux pour le chien mais passant souvent inaperçus, les échinocoques peuvent être, chez l’Homme, à l’origine d’une maladie mortelle, provoquant d’importants dégâts au niveau du foie, des poumons ou du cerveau. D’un point de vue médical et sur le plan de la santé publique, les deux formes principales chez l’Homme sont l’échinococcose cystique (hydatidose) et l’échinococcose alvéolaire.

Ce sont les œufs qui sont dangereux pour l’Homme : le parasite s’y comporte comme chez les rongeurs, en envahissant le foie. L’infestation se fait par l’ingestion d’œufs de parasites présents dans les aliments (légumes ou baies souillées), l’eau ou la terre, en portant à la bouche des mains non lavées ou par le contact direct avec les animaux hôtes (ex. chiens).

Autres articles de la rubrique