Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Les gales - La Sante DE MON CHIEN

Les gales

La gale du corps et la gale des oreilles n’ont aucun rapport. Elles sont provoquées par des parasites de la famille des acariens mais différents.

La gale des oreilles

La gale des oreilles, la plus fréquente, est déclenchée par Otodectes cynotis. Ce parasite se développe presque exclusivement dans le conduit des oreilles. Il est commun au chien, au chat et au furet avec des transmissions possibles entre ces espèces.

L’infestation peut arriver à tout âge, mais elle est plus fréquente chez les jeunes animaux. Certains chiens ont peu de signes à part la présence d’un cérumen épais foncé dans les oreilles (mais qui n’est pas spécifique, car on peut voir également ce type de cérumen lors d’infection fongique). La plupart du temps ce parasite déclenche des démangeaisons importantes entraînant des grattages, des frottements ou des secouements des oreilles.

Le vétérinaire peut parfois voir directement le parasite avec un otoscope ou en faisant un prélèvement qu’il regarde au microscope. Il peut arriver qu’il ne soit pas vu et c’est la guérison suite au traitement qui permet de conclure que c’était bien cela.

Le traitement consiste en l’application d’une crème dans les oreilles ou/et en l’application de pipettes sur la peau ayant une action systémique (*).

Lorsqu’un animal atteint de gale des oreilles vit avec d’autres animaux, du fait de la contagion, il faut penser à vérifier que les autres ne soient pas atteints. Un traitement préventif est conseillé.

La gale du corps

La gale du corps, appelée gale sarcoptique est en recrudescence depuis quelques années. Elle est provoquée par Sarcoptes scabiei, parasite très contagieux entre chiens, et autres canidés. Jusque-là rencontrée dans certains élevages ou chenils, et chez des chiens errants, l’augmentation du nombre de cas est probablement liée à l’importation de chiots des pays de l’Est et à l’infestation plus fréquente des renards dans certaines régions. Dans ce dernier cas, les chiens peuvent la contracter lors de promenades dans les bois car le parasite peut survivre plusieurs jours dans les débris laissés par les renards atteints.

La gale sarcoptique est une des maladies de peau qui provoque le plus de démangeaisons chez le chien. Cela est lié au cycle du parasite qui creuse des galeries dans la peau et déclenche souvent en plus une réaction allergique.

Le diagnostic n’est pas toujours facile. Il se fait par raclages de la peau, mais le parasite n’est pas systématiquement visible au microscope. En cas de suspicion, le vétérinaire peut être amené à faire un traitement et c’est la guérison obtenue qui permet de faire le diagnostic.

Le traitement se fait par application de pipettes systémiques (*) sur la peau, ou l’administration de comprimés.

La gale sarcoptique est une zoonose, c’est-à-dire une maladie transmissible de l’animal à l’Homme. Chez l’Homme, elle se manifeste par des petits boutons qui grattent, en général sur les bras. Le parasite n’étant pas adapté à l’Homme, il ne peut pas se reproduire dans sa peau, et il suffit généralement d’un traitement local de 2 à 3 semaines pour en venir à bout.

(*) Administré par voie locale, il a une action générale sur l’organisme

Autres articles de la rubrique