Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

La tique : les risques pour l'animal - La Sante DE MON CHIEN

La tique : les risques pour l’animal

Les animaux de compagnie qui attrapent des tiques peuvent être sujets à des réactions inflammatoires (nodules) sur le lieu de morsure. Mais surtout, en se nourrissant sur l’animal, les tiques peuvent leur transmettre de nombreux agents pathogènes responsables de maladies généralement graves, et parfois mortelles.

Le diagnostic est d’autant plus compliqué pour le vétérinaire que la tique a la particularité de pouvoir transmettre plusieurs maladies à la fois.

Les principales maladies transmissibles aux chiens en France sont :

  • la piroplasmose, mortelle si un traitement n’est pas réalisé en urgence par le vétérinaire
  • ou d’autres maladies graves, telles que l’ehrlichiose, l’anaplasmose, les rickettsioses ou la maladie de Lyme.

«Le saviez-vous ?»
Plus discrète, la maladie de Lyme chez les chiens, est encore moins facilement reconnaissable. Et beaucoup d’entre eux ont déjà rencontré, ou vont rencontrer, l’agent pathogène au cours de leur vie.

tique-risques-animal

Les gestes de prévention indispensables pour son chien

lasantedemonchien.fr est le site de référence pour tout savoir sur les maladies canines et comment protéger au mieux son animal. Rédigé par des vétérinaires, il aborde toutes les questions qu’un propriétaire d’animal se pose sur son compagnon : du choix de l’animal aux règles pour assurer son bien-être.

Aujourd’hui, les chiens peuvent attraper des tiques presque toute l’année, même quand il fait froid. Il est donc recommandé de traiter l’animal de compagnie tout au long de l’année contre les tiques.

Des produits antiparasitaires, appliqués ou administrés à la bonne fréquence, permettent de tuer la tique avant qu’elle n’ait le temps de transmettre les agents infectieux.

De nombreux traitements sont disponibles et diffèrent notamment en fonction de la durée d’action (de quelques jours à quelques mois) et du mode d’administration (pipette, comprimé, collier, spray…).

Le choix de la protection anti-tique adaptée dépend également de l’âge du chien, du mode de vie de l’animal (urbain, rural), de ses habitudes de vie (baignade, chasse…) ou de son statut (gestation, allaitement). Le conseil du vétérinaire est essentiel.

Il est important de pouvoir lutter rapidement contre la tique… La petite bête peut prendre la forme d’une boule foncée si elle est déjà gorgée de sang, et c’est quand elle se nourrit qu’il y a risque de transmission.

EN CAS DE PIQÛRE
Retirer la tique, désinfecter et inspecter. Si le chien n’est pas protégé consulter votre vétérinaire.

 

Autres articles de la rubrique