Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Comment soigner le diabète chez mon chien ?

Le vétérinaire a diagnostiqué un diabète sucré chez votre chien ?  Ce n’est pas une catastrophe. Même si cette maladie chronique ne se guérit pas, il existe des moyens de traitement efficaces. Vous investir dans le traitement de votre chien est à votre portée et lui permettra de vivre une vie heureuse pendant des années !

Le but du traitement

Au début du traitement, votre vétérinaire vous fixera les objectifs à atteindre. Ces objectifs rythmeront votre parcours et vous aideront à y voir plus clair.

Les objectifs du traitement du diabète sucré :

  • Faire disparaitre les symptômes: réduction de la soif  et des accidents de « malpropreté » qu’elle génère, retour à un appétit et à une activité normaux. Votre chien redeviendra « comme avant » !
  • Eviter les complications du diabète, et notamment la survenue d’une cataracte, qui rend les chiens aveugles, ou d’un coma acido-cétosique, et d’un décès prématuré.
  • Prévenir les hypoglycémies (malaises liés au manque de sucre).
  • Garder votre animal joyeux et en forme le plus longtemps possible !

Un traitement plus simple qu’il n’y paraît

L’hygiène de vie : des adaptations

L’hygiène de vie du chien diabétique est importante.

  • Les chiennes entières doivent être stérilisées, car les cycles hormonaux ne permettent pas d’équilibrer facilement la maladie : l’imprégnation de progestérone qui accompagnent les chaleurs provoquent en effet une résistance à l’insuline.
  • les repas du diabétique doivent être équilibrés : des rations contrôlées, constituées d’un aliment adapté, sont une part essentiel du traitement. Un repas pauvre en glucides (c’est-à-dire en sucres, comme l’amidon) s’impose. Il sera distribué de manière régulière, en respectant les besoins énergétiques liés au poids et à l’activité de l’animal, pour éviter qu’il  ne maigrisse (sauf s’il est obèse) ou, au contraire, ne grossisse.
  • Les efforts violents (chasse, longues randonnées, etc.) sont à éviter, au moins tant que le diabète n’est pas équilibré. Des horaires de repas et de sorties régulières sont à privilégier chez les diabétiques, à qui une vie « bien réglée » est recommandée. Les efforts violents, comme la chasse, exposent le chien à des accidents hypoglycémiques.
A retenir : un chien diabétique ne doit plus recevoir ni friandises, ni restes de repas. Ses rations doivent être calibrées et constitués d’une quantité précise de l’aliment recommandé par le vétérinaire.

chien-diabete-chasse

Le régime idéal du chien diabétique

Après le repas, le glucose digéré est libéré dans la circulation sanguine. Chaque type de nourriture peut avoir des effets non-négligeables :

  • un repas riche en sucre peut provoquer une soudaine augmentation de la glycémie (taux de glucose dans le sang).
  • Si un repas est riche en hydrates de carbone complexes (amidons et fibres), le glucose sera libéré sur une plus longue période et d’une manière plus homogène.

Un régime alimentaire idéal contient généralement :

  • peu de graisses
  • beaucoup d’hydrates de carbone complexes
  • beaucoup de fibres

Les injections d’insuline : pas si compliquées !

Une fois le diabète diagnostiqué par le Vétérinaire, un traitement efficace doit être mis en place : l’insuline.
Malheureusement, ce médicament ne peut pas être administré sous forme de comprimés ou de sirop. Il va falloir l’injecter ! Mais cet acte est beaucoup plus facile qu’on l’imagine.

Des comprimés contre le diabète ?

Chez l’Homme, certain types de diabète peuvent être traité avec des comprimés et un régime alimentaire strict. Il n’en va pas de même chez le chien. La plupart du temps, le diabète sucré est beaucoup plus évolué lorsqu’on le dépiste. Les comprimés se révèlent alors le plus souvent inefficaces et inadaptés.

L’insuline est l’hormone qui fait défaut lors de diabète sucré. Parce qu’elle n’est plus produite de manière suffisante par les cellules du pancréas, elle doit être apportée par le traitement.

Le seule mode de traitement du diabète sucré repose donc sur l’injection, par voie sous-cutanée, d’insuline et ce, 2 fois par jour dans la grande majorité des cas. Vous devez donc vous préparer à la perspective d’avoir à réaliser, à domicile, des injections d’insuline à votre chien, à l’aide d’une seringue et d’une aiguille adaptées.

injection-insuline-diabete-chieninjection-insuline-diabete-chien

Pour voir les instructions pour la réalisation d’une injection sous cutanée :

 

Des outils modernes sont disponibles, à la fois pour vous faciliter la tâche et garantir une grande régularité dans les doses injectées : il s’agit d’un stylo injecteur spécialement conçu pour administrer l’insuline vétérinaire. VetPen a été créé pour permettre d’administrer des doses d’insuline allant de 0,5 à 16 UI (Unités Internationales) de façon simple, fiable et rassurante. Des cartouches d’insuline sont insérées dans le dispositif, la dose recommandée par le vétérinaire est sélectionnée grâce à une molette de précision, et un bouton-poussoir déclenche l’injection, réalisée grâce à une fine aiguille. Cet outil représente un progrès considérable pour l’observance du traitement et le confort des propriétaires d’animaux diabétiques.

Les erreurs à ne pas commettre lors d’injection d’insuline sous-cutanée :

  • Ne pas injecter la bonne dose
  • Injecter de l’air (peu dangereux, mais inefficace)
  • Ne pas utiliser les bonnes seringues (risque d’erreur de dose)
  • Injecter « hors du chien », dans les poils ou en passant au travers de la peau
  • Paniquer …

Les vétérinaires sont là pour vous aider : il ne faut pas hésiter à demander plusieurs fois comment faire et à vous entraîner sur une orange ou une peluche !

Au début du traitement, une surveillance rigoureuse est de mise, afin de trouver la dose idéale qui convient à votre chien. Cette étape, qui peut durer quelques mois, implique des rendez-vous réguliers chez le vétérinaire et des modifications progressives des doses d’insuline, de façon à ce que votre chien soit le mieux possible tout au long de la journée.

 

GP/FR/CAN/1017/0011a

Autres articles de la rubrique