Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Les maladies endocriniennes sont aussi appelées maladies hormonales. Elles touchent des glandes, telles que la thyroïde, qui est située dans le cou, le pancréas, placé près de l’estomac, ou les ovaires, chez la femelle. Ces petites « usines » synthétisent des hormones, qui sont de véritables messagers chimiques, chargés de réguler le fonctionnement de l’organisme. Le diabète sucré ou l’hypothyroïdie font partie des maladies endocriniennes qui peuvent toucher tous les chiens et qui ont des conséquence grave sur leur santé. Il est important de connaitre les symptômes de ces affections pour savoir les dépister et  pour qu’un traitement puisse être mis en place.

Le diabète

Lorsque le pancréas ne fabrique plus suffisamment d’insuline, le chien ne peut plus réguler le taux de sucre dans son sang. C’est le diabète sucré. Il touche un chien sur 200 environ, et s’accompagne d’un appétit augmenté, d’une soif intense, d’un amaigrissement ou de fatigue. Son évolution est plutôt lente et discrète, mais ses complications (cataracte ou même coma) peuvent s’avérer dramatiques si un traitement énergique n’est pas mis en place. Toutefois, lorsqu’il est soigné avec attention, un chien diabétique peut vive longtemps heureux.
Découvrir les maladies

L'hypothyroïdie

L’hypothyroïdie est la conséquence d’une baisse de fonctionnement de la glande thyroïde, qui est détruite progressivement. De nombreuses races de chiens peuvent être touchées dès l’âge adulte. Bien connue chez l’Homme, cette maladie provoque de la fatigue, un pelage rare, notamment sur les flancs et une augmentation de l’appétit. Elle est parfois difficile à diagnostiquer, et des prises de sang sont indispensables. Mais elle peut se soigner de manière aisée et les chiens retrouvent alors leur énergie.
Découvrir les maladies