Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Comment se manifeste le diabète chez le chat et le chien ? - La Sante DE MON CHIEN
La Sante DE MON CHIEN

Comment se manifeste le diabète chez le chat et le chien ?

Le chien et le chat, tout comme l’Homme, peuvent être atteints de diabète sucré. Il apparaît lorsque l’organisme ne produit plus ou pas suffisamment d’insuline, une hormone sécrétée par le pancréas. C’est la seule hormone de l’organisme qui abaisse la concentration de glucose dans le sang en le faisant entrer dans les cellules (hormone hypoglycémiante). Le diabète se caractérise donc par un taux élevé de glucose dans le sang (hyperglycémie) et par un taux insuffisant de glucose à l’intérieur des cellules. Ce glucose, d’origine alimentaire, représente une source d’énergie pour les cellules de notre organisme et lorsqu’elles en sont privées, elles ne peuvent plus fonctionner correctement et doivent se tourner vers d’autres sources d’énergie. Le glucose en excès dans le sang parvient finalement dans les reins avant d’être excrété dans l’urine (glycosurie).

Par conséquent le diabète est une maladie qui affecte toutes les cellules et donc tous les systèmes organiques. Heureusement, il est tout à fait possible de traiter cette maladie avec des injections d’insuline (insulinothérapie) et un régime alimentaire adapté en respectant scrupuleusement un emploi du temps quotidien régulier pour les repas, l’exercice et la surveillance de la glycémie à domicile.

Quel type de traitement administrer à son animal diabétique ?

Le diabète du chien ou du chat nécessite un traitement à vie, indispensable pour maintenir une glycémie équilibrée afin que les différents systèmes organiques fonctionnent correctement. L’équilibre entre le taux d’insuline et le taux de glucose est très fragile et lorsqu’un diabète est diagnostiqué il faut rapidement corriger le déséquilibre présent. La plupart des chiens et des chats répondent rapidement au traitement, même si certains mettent un peu plus de temps. Si vous avez un animal diabétique, vous devrez vous armer de patience pour l’aider chaque jour afin qu’il puisse vivre longtemps et en bonne santé.
New call-to-action

L’hypoglycémie féline et canine

Au cours de son évolution, le diabète, comme toute autre maladie, peut se compliquer. L’apparition d’une hypoglycémie (abaissement trop important du taux du glucose sanguin) est l’un des principaux effets indésirables de l’insulinothérapie. Elle peut être provoquée par un certain nombre de facteurs comme l’administration d’une trop forte dose d’insuline, un changement du régime quotidien et/ou de l’exercice quotidien de votre chien ou de votre chat. Ces facteurs sont souvent liés au non respect de l’emploi du temps quotidien strict établi par votre vétérinaire spécifiquement pour votre animal et qu’il est important de suivre à la lettre. L’hypoglycémie peut aussi être provoquée par d’autres facteurs que vous aurez, en tant que propriétaire, plus de mal à maîtriser. Chez le chat notamment, le diabète sucré peut évoluer, avec une baisse des besoins en insuline, voire un arrêt des besoins, dans certains cas. C’est pourquoi il est impératif de faire suivre très régulièrement votre animal par un vétérinaire.

Veiller sur son compagnon diabétique

Comme vous êtes le mieux placé pour surveiller la santé et le bien-être de votre compagnon, il est primordial que vous soyez vigilant et repériez le moindre signe d’agitation, de tremblement, de frissons, l’apparition de mouvements ou d’un comportement inhabituel, une perte de conscience (coma) ou un calme excessif, voire une somnolence inhabituelle. Ce sont tous des signes d’hypoglycémie et vous devrez appeler immédiatement votre vétérinaire pour qu’il vous aide à restaurer l’équilibre glycémique de votre animal. Toute hypoglycémie non traitée peut s’avérer fatale.

Les complications du diabète chez le chien

Si votre chien souffre d’une hyperglycémie non traitée, plusieurs complications à long terme peuvent se produire. La plus fréquente est le développement d’une cataracte. Lors d’hyperglycémie, le glucose en excès passe dans le globe oculaire puis entre dans le cristallin où il est transformé en sorbitol, molécule qui attire l’eau. Cette entrée d’eau dans le cristallin entraîne une modification de sa structure et la rupture des fibres cristallinienne : le cristallin perd sa transparence, s’opacifie et devient blanc (parfois très rapidement). Il s’ensuit une perte de vision qui atteint généralement les deux yeux. Le cristallin cataracté peut être retiré chirurgicalement, mais le vétérinaire doit d’abord s’assurer que le diabète est bien contrôlé et que l’opération est réalisable. Le diabète peut se compliquer également d’une acidocétose diabétique, qui apparaît brutalement et représente une véritable menace vitale. L’animal se met à vomir, se déshydrate, devient léthargique ; sa respiration devient anormale puis se ralentit : il s’agit d’une urgence qui doit vous amener à consulter immédiatement votre vétérinaire. Toutefois lorsque le diabète est correctement géré et le chien attentivement surveillé, il est possible de retarder longtemps le risque de développement de l’acidocétose diabétique.

Les complications du diabète chez le chat

La cataracte diabétique est beaucoup plus rare chez le chat que chez le chien. Chez le chat les principales complications liées au diabète (et en particulier à l’hyperglycémie) sont les infections récurrentes et la neuropathie diabétique. La neuropathie diabétique du chat se caractérise par une faiblesse et une atrophie musculaire des pattes postérieures, le chat se mettant à marcher de façon anormale. Il n’existe pas de traitement spécifique, mais le traitement rapide et adapté de l’hyperglycémie liée au diabète permet souvent de faire disparaître les symptômes. L’acidocétose est également possible chez le chat, et vous devez consulter en urgence de la même façon.

Gestion des risques chez le chien et le chat diabétique

Il est bien évident qu’un chien ou un chat diabétique dépend de son propriétaire et de son vétérinaire pour surveiller étroitement sa maladie. Lorsque les propriétaires peuvent respecter scrupuleusement l’emploi du temps quotidien et suivre l’évolution de la maladie, les vétérinaires peuvent évaluer avec précision si des changements sont nécessaires dans cet emploi du temps pour que l’état de santé de l’animal reste optimal. Les chiens et les chats qui bénéficient de cette surveillance étroite peuvent vivre longtemps malgré leur diabète tout en restant en bonne santé. Il faut pour cela être à l’écoute et répondre aux besoins nutritifs de l’organisme à tous les niveaux. La relation entre un propriétaire et son animal de compagnie devient encore plus intense lorsqu’il doit prendre en charge un diabète, mais il est sûr qu’il mettra tout en œuvre pour fournir à son animal une vie remplie d’amour et la plus longue possible.

GP-R-FR-NON-200600060

Autres articles de la rubrique