Comment savoir si mon chien est heureux ?

Partager

Lorsque votre chien vient vous saluer, tout excité, saute comme un cabri, court dans toute la pièce, se couche sur le dos dans l’attente d’une caresse sur le ventre, ou remue sa queue avec enthousiasme, vous pouvez affirmer sans vous tromper qu’il est content !

Ces signes évidents reflètent le bonheur de votre chien. Même s’il ne peut s’exprimer avec des mots, il vous le montrera par son comportement, son langage corporel ou son état de santé physique. Apprendre à reconnaître les signes généraux d’un chien heureux — ou malheureux — est un bon moyen de savoir s’il est heureux ou non.

Les signaux du bonheur délivrés par le langage corporel

Chaque chien est unique, doté de sa propre personnalité et de son propre tempérament. Même au sein d’une même race, les chiens n’ont ni le même type ni la même forme de corps. Néanmoins tous les chiens expriment, par leur langage corporel, un certain nombre de signaux communs qui vous permettent de savoir s’il est heureux ou non.

Un chien heureux semble à l’aise et « bien dans sa peau ». Si vous regardez sa tête, sa gueule n’est ni fermée ni crispée, mais plutôt souple et souvent partiellement ouverte, les babines étirées vers les oreilles, comme s’il souriait largement. Qu’elles soient dressées ou pendantes, ses oreilles restent relâchées, en position « normale » et non pas crispées, basses et dirigées vers l’arrière ou en éveil, pointant vers un stimulus quelconque. Si vous regardez sa posture générale, le chien heureux semble détendu, la tête levée et la queue au repos ou parfois relevée mais souple.

Un chien content remue la queue (assez vite) tout en gardant le reste de son corps bien relâché. Par contre s’il tient la queue à l’horizontale et la remue lentement, alors que son corps est tendu, il est plutôt sur ses gardes (et vigilant) ou nerveux. Juste une précision, un chien qui a une queue très courte, remuera plutôt tout son derrière (comme s’il dansait la samba !) ou juste la racine de la queue.

Chien qui aboie

S’il s’allonge sur le dos, les pattes en l’air et montre son ventre c’est qu’il est content, tout comme lorsqu’il « s’incline », poitrail sur le sol, postérieur relevé, queue battante, tout en jappant d’excitation. (C’est une invitation au jeu à laquelle il est intéressant de répondre pour son plus grand plaisir et le vôtre).

Un chien heureux s’appuie également contre son maître ou la main qui le caresse. Si vous avez l’impression que votre chien est détendu en votre présence et apprécie que vous lui portiez attention, vous pouvez alors affirmer qu’il est content.

Enfin, regardez ses yeux : le bonheur s’accompagne de pupilles dilatées, d’un œil vif et brillant. Son pelage aussi est soyeux, brillant. Un chien au pelage terne, aux poils ébouriffés ou emmêlés, ou qui perd ses poils a certainement un problème (soit une maladie, ou un mal-être général).

Les signaux du bonheur délivrés par le comportement

Les chiens heureux ont en commun toute une panoplie de comportements, même si certains facteurs comme le vieillissement, la race ou l’état de santé peuvent impacter sur la manière dont ils afficheront ces comportements spécifiques.

En général un chien bien dans sa peau ne détruit pas tout ce qu’il trouve sur son passage et semble content et détendu dans son environnement familier. Les comportements de destruction traduisent bien souvent un état d’anxiété ou de stress.

Son bonheur est aussi corrélé à un bon appétit (et à une gamelle toujours vide !) : cela prouve qu’il se sent physiquement bien et qu’il est satisfait émotionnellement. Tout changement dans son appétit doit vous alerter : c’est peut-être un des tout premiers signes qu’il est malade ou ne se sent pas bien.

Sa joie s’exprime aussi par son excitation à l’idée de jouer, d’aller se promener ou de faire une virée en voiture (pour aller se promener ensuite bien sûr !). L’absence du moindre intérêt pour ces activités reflète certainement que votre chien ne se sent pas bien ou a mal quelque part. Il affiche aussi une curiosité sans borne, reniflant tout sur son passage et s’intéressant à tout son environnement.

Enfin il vous accueille sur le pas de la porte en faisant la fête, même si vous n’êtes partis que depuis 10 minutes.

New call-to-action

Comment savoir que mon chien est malheureux ?

Nous venons de voir que le comportement et le langage corporel de votre chien peuvent vous indiquer qu’il est content. L’inverse est également vrai, puisqu’ils témoignent également de sa tristesse, de son mal-être ou d’une éventuelle maladie. Voici un certain nombre de signes indicateurs de malaise chez votre chien :

  • La queue basse ou rentrée sous le ventre. Si votre chien porte la queue basse, sous l’horizontale, c’est un signe qu’il a peur ou est stressé ; si elle est rentrée sous le ventre entre les pattes postérieures (posture du chien penaud), il affiche sa soumission, car il est très anxieux et mal à l’aise. Sa façon de remuer la queue est également importante : une queue haute dressée, très mobile, qui remue dans tous les sens est sans le moindre doute le signe d’une très grande joie, alors qu’une queue proche de l’horizontale, qui bat lentement, le corps restant tendu, peut signifier que votre chien est en alerte, a peur ou est inquiet. Attention aussi, un chien agressif ou menaçant a sa queue tendue à l’horizontale ; celle-ci porte les poils hérissés, elle est souvent presque immobile ou présente de petits tremblements (prenez garde s’il s’agit d’un chien à queue très courte, c’est difficile à déceler).
  • Un corps tendu. Un chien angoissé est tout sauf détendu ! Il peut se recroqueviller sur lui-même, s’aplatir, voûter le dos, tenir sa tête basse et éviter tout contact visuel. Si votre chien reste immobile c’est qu’il doit se sentir très mal à l’aise.
  • Les oreilles en arrière. Un chien stressé ou anxieux, rabat ses oreilles vers l’arrière et les plaque sur sa tête, en les gardant tendues (c’est plus difficile à voir si les oreilles sont longues et tombantes, elles sont alors plus en arrière et sur le haut de la tête que d’habitude).
  • Comportement d’apaisement. S’il se met sur le dos, pattes en l’air, mais n’a pas l’air du tout confiant, le corps tendu et immobile, il est probablement très inquiet. C’est sa manière de vous dire qu’il ne veut pas que vous vous fâchiez contre lui. S’il se lèche les babines à répétition tout en baillant, c’est également un signe que la situation actuelle le met mal à l’aise.
  • Il se cache ou s’en va. S’il cherche à se cacher derrière vous ou un autre objet, c’est clairement que quelque chose lui fait peur ou le stress. Dans ce cas, surtout ne l’empêchez pas et laissez-le aller se cacher ou fuir ; votre chien vous indique qu’il a besoin de faire un « break », d’un moment de tranquillité pour se calmer.
  • Il hérisse les poils de sa nuque, de son dos et/ou de sa queue. Cet indicateur physique signifie que votre chien a peur, est en colère ou est agressif, menaçant. Dans ce dernier cas les babines sont retroussées et dévoilent les crocs. Il grogne et vous regarde fixement (ne soutenez pas son regard sinon il risque de passer à l’acte et d’attaquer).

Que puis-je faire pour que mon chien reste heureux ?

Il est important de se souvenir qu’un chien en bonne santé est un chien heureux et que son bonheur dépend aussi de votre réponse à ses besoins aussi bien physiques qu’émotionnels.

Un des moyens de garder votre chien en bonne santé physique consiste à l’amener régulièrement chez le vétérinaire pour son bilan de santé annuel et le rappel vaccinal. Au cours de cette visite, le vétérinaire vérifie qu’il est bien protégé contre les parasites externes (puces et tiques en particulier) et internes (surtout les parasites digestifs et/ou cardio-pulmonaires).

Il est également essentiel de choisir un régime alimentaire équilibré à base de protéines de qualité et de respecter un horaire régulier pour l’administration des repas.

Votre chien doit aussi pouvoir se dépenser suffisamment chaque jour, jouer pour être stimulé mentalement et couvert d’amour et de tendresse.

Une autre façon de vous assurer que votre chien est heureux c’est d’être vous même en bonne santé et heureux ! En effet si votre chien ressent ses propres émotions, il réagit aussi fortement à votre humeur : plus vous serez en forme et bien dans votre peau, plus votre chien se sentira à l’aise et heureux.

Votre chien ne semble pas heureux pour une raison ou pour une autre, et cela vous inquiète ? N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire. Il l’examinera pour rechercher une éventuelle maladie ou un autre problème de santé. C’est la personne la plus à même de vous guider pour que votre compagnon et vous puissiez retrouver le chemin du bonheur.

[1] Anne DRUGUET – Contribution à l’étude de la communication intra et interspécifique chez le chien : tentative d’approche de la relation Homme-Chien, thèse 2004

GP-R-FR-NON-200900074