Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Les urgences ophtalmologiques - La Sante DE MON CHIEN

Les urgences ophtalmologiques

Les affections oculaires que l’on peut observer chez le chien sont très variables, et il n’est pas toujours facile pour un propriétaire de faire la part des choses entre ce qui est urgent et ce qui ne l’est pas. C’est pourquoi le moindre doute en ce qui concerne une atteinte oculaire chez votre animal doit vous amener à consulter rapidement votre vétérinaire qui, s’il l’estime nécessaire vous dirigera vers un spécialiste en ophtalmologie.

Certains cas sont spectaculaires, comme le prolapsus ou luxation du globe oculaire : cela se traduit par la sortie de l’œil hors de son orbite, en dehors et en avant des paupières. Cette affection peut survenir suite à un traumatisme ou un choc, mais certaines races dites « brachycéphales » (à face écrasée) y sont prédisposées (comme le Pékinois, le Shih-Tzu, le Terrier Tibétain…). De toute évidence, il faut sans tarder foncer chez le vétérinaire (délai maximum de 3 à 4 heures si on veut espérer pouvoir sauver l’œil !). Si besoin, et si vous en avez une, posez une collerette à votre chien pour éviter qu’il n’aggrave les lésions en se frottant ou en se grattant.

Plusieurs affections oculaires de gravité variable peuvent présenter un tableau clinique similaire, et seul votre vétérinaire sera à même de poser le diagnostic différentiel. De vous-même, ne prenez aucune initiative d’automédication, hormis éventuellement un rinçage au sérum physiologique.

  • Si la surface de l’œil de votre animal prend une apparence blanchâtre, c’est qu’il y a probablement un œdème de la cornée, lequel peut être dû à une blessure par corps étranger, un ulcère, mais aussi à un glaucome ou une infection virale.
  • Si votre chien a un œil à demi fermé, qui coule, avec la membrane nictitante (membrane rosée qui part de l’angle interne de l’œil) qui recouvre partiellement le globe, il y a peut-être un début de glaucome, mais aussi un ulcère ou un corps étranger (comme un épillet).
  • Si les deux yeux coulent, avec des paupières enflées, rouges, une infection ou une allergie est probablement en cours.

En règle générale, un diagnostic précoce et une intervention rapide sont souvent indispensables pour sauver l’œil et éviter de graves séquelles.

Ainsi, en cas de glaucome aigu (augmentation de la pression intraoculaire), l’animal peut perdre la vision en 48 heures. Un ulcère cornéen non traité peut se perforer et entraîner des dommages irréversibles. Des corps étrangers non détectés peuvent occasionner des ulcères ou plaies pénétrantes de l’œil, risquant en outre de s’infecter. Même les plaies des paupières doivent être prises en charge en urgence, afin d’obtenir une meilleure cicatrisation et une réparation esthétique.

Conclusion

Le pronostic et la récupération fonctionnelle des interventions thérapeutiques réalisées sur l’œil et ses annexes dépendent souvent du délai d’intervention après l’apparition des symptômes. D’où la nécessité de présenter toute affection ophtalmologique à un vétérinaire, qui seul pourra différencier les atteintes nécessitant une prise en charge immédiate d’autres affections plus bénignes.

Autres articles de la rubrique